Ces deux dernières semaines ont été denses, fatiguantes, désespérantes, exaltantes.

montage1

Nous avons monté des meubles Ikéa, posé du venillia rouge avec des petits pois gris dans l'armoire de Jeanne (dénichée chez Emmaus pour une misère, nettoyé les placards, dépoussiéré les radiateurs, (presque) vidé la véranda dans laquelle étaient entreposés une bonne partie des cartons, nous avons cassé des vases, branché un four et une plaque vitrocéramique, nous avons mangé des bagels en écoutant la radio, fait marcher le lave-vaisselle, nous avons reçu notre courrier dans notre nouvelle BAL.

Les cartons ne sont pas tous vidés, nos fringues pas encore toutes rangées mais notre nouvel intérieur commence à ressembler à quelque chose.

Malgré le bazar qui règne de partout, des salles de bain toutes mochetouilles et pas pratiques du tout, une cuisine qu'il va falloir refaire très rapidement, elle me plaît vraiment bien cette maison.

Et puis les filles ont débuté cette nouvelle année dans leurs nouvelles écoles avec beaucoup d'appréhension pour notre grande. Et malgré la tristesse de laisser les anciennes copines, je crois qu'elle apprécie particulièrement d'aller à l'école en trottinette le matin.

C'est assez étonnant comme les petits gestes du quotidien peuvent faire en sorte que l'on se sente vraiment chez soi : faire une machine, allumer une bougie, fermer les volets.

Voir mes louloutes jouer au ballon ou ramasser des feuilles m'a profondément émue : depuis le temps que l'on espérait voir nos puces jouer dans le jardin. Vivement le printemps, les petits déj' dehors, les barbec' avec les amis.

La prochaine étape sera d'accrocher aux murs mes photos, mes petites affiches, d'installer les rideaux.

 

****

Merci pour tous vos petits mots plein de réconfort. Cela m'a bien aidé quand il a fallu décharger le 132ème carton !!!

****

Et puis, il n'est jamais trop tard pour vous souhaiter

une merveilleuse, douce, belle et joyeuse année 2012.